DĂ©fi locavore et bas carbone đŸœ

Minjat! va relever le défi de Stéphane Linou, pionner du mouvement locavore en France.

L’idĂ©e : sensibiliser les citoyens Ă  la fragilitĂ© de nos systĂšmes alimentaires et notre dĂ©pendance aux importations.

Minjat! privilĂ©gie depuis sa crĂ©ation un modĂšle Ă©conomique vertueux visant Ă  dĂ©mocratiser l’alimentation locale pour soutenir un monde agricole fragile. Pour cela, l’Ă©quipe de la cantine va tenter de relever le dĂ©fi !

Afin de relever ce dĂ©fi, le menu doit ĂȘtre :

  • chic : un menu complet bien prĂ©sentĂ©
  • local : tous les ingrĂ©dients devant provenir d’un rayon < 51 km
  • pas cher : pour moins de 9,50€ de matiĂšres premiĂšres par personne (mais les producteurs sont payĂ©s au juste prix)
  • avec un faible bilan carbone : moins de 1,6kg eq CO2 par personne

On se retrouve le mardi 6 fĂ©vrier Ă  la cantine ! 👇

RĂ©servez votre table ! 05 82 08 30 73 ou en ligne ici

 

 

 

 

 

A cette occasion, StĂ©phane Linou tĂ©moignera de son expĂ©rience dans le cadre du tour de France qu’il a entrepris il y a trois ans et demi en organisant des dĂ©fis pour manger locavore.

« Actuellement, production et consommation ne sont plus territorialisĂ©es et nos territoires sont « alimentairement malades » car non autonomes pour leur approvisionnement quotidien. Le degrĂ© d’autonomie alimentaire des aires urbaines n’est que de 2,1 %. Dans les territoires ruraux, il n’est pas beaucoup plus Ă©levĂ©. À l’heure du tout-connectĂ© et des cyberattaques, oĂč le lien social se dĂ©lite, oĂč les populations sont de moins en moins tolĂ©rantes Ă  la frustration (phĂ©nomĂšne Nutella, « pĂ©nurie de beurre », etc…) et qu’une infime partie de la population produit et/ou stocke et/ou gĂšre sa nourriture, que se passerait-il si la chaĂźne d’approvisionnement connaissait une sĂ©rieuse avarie ?».

Leave a Reply